La chiropratique pendant la grossesse…

D’abord, il est important de prendre conscience que la santé de la mère affecte la santé de son bébé. La grossesse est une période de changements intenses qui peut s’accompagner d’inconforts physiques plus ou moins importants tant pour bébé que pour maman. Le rôle de votre chiropraticien est de vous suivre à travers ces changements et de vous aider à diminuer au maximum ces inconforts à l’aide de techniques douces et sécuritaires.

Par exemple, votre chiropraticien s’assurera que votre bassin a une bonne mobilité, car un bassin qui a une mobilité réduite peut compromettre la descente du bébé et affecter la position dans laquelle il se présentera à l’accouchement. De plus, plusieurs compensations physiques dont des stress importants sur les ligaments et muscles peuvent nuire à l’étirement de l’utérus à mesure que votre bébé grossit. Ces contraintes utérines peuvent augmenter la durée de travail, augmenter les chances d’utilisation de forceps/ventouses, et augmenter les chances d’avoir une césarienne.
La chiropratique est une profession complémentaire aux autres professions de la santé qui vous aident dans le cheminement de votre grossesse. Votre chiropraticien a pour but de s’assurer que votre corps soit au maximum de sa forme afin que vous profitiez d’un accouchement agréable et naturel.

 

La chiropratique : de la naissance à 2 ans !

Malgré le fait qu’un accouchement soit une merveilleuse étape de la vie, personne ne peut se cacher que c’est également une étape dure sur le corps de maman. Comme pour la grossesse, ce qui affecte maman affecte également bébé. Selon la présentation du bébé, l’accouchement peut être plus ou moins difficile. Cependant, le corps de la mère exerce tout de même des pressions sur le petit afin qu’il vienne au monde. Ainsi, il est important de faire vérifier la colonne vertébrale de votre nouveau-né dès sa naissance. Votre chiropraticien saura faire un dépistage musculo-squelettique et s’assurera que le système nerveux de votre petit fonctionne à son plein potentiel. Il s’assurera également du développement optimal du crâne pour corriger ou éviter les cas de plagiocéphalie (crâne plat).

Il est important de faire vérifier votre enfant à certains moments :

  • Dès le début de l’allaitement ou lorsque le bébé favorise un côté au sein
  • Quand il commence à lever la tête lorsqu’il est sur le ventre
  • Au début de la marche à 4 pattes
  • Lorsqu’il commence à s’asseoir sans support
  • Dès qu’il commence à essayer de se tenir debout
  • Au moment de ses premiers pas

Il est important de savoir que votre enfant n’a pas besoin d’avoir mal ou de se plaindre d’un problème pour consulter. Votre chiropraticien favorise davantage les soins de prévention aux enfants que les soins symptomatiques. En fait, les soins chiropratiques préventifs peuvent aider à prévenir les conditions suivantes :

  • Difficultés à prendre le sein
  • Troubles de succion
  • Régurgitation
  • Coliques
  • Maux d’oreilles à répétition
  • Dysfonctions des hanches
  • Torticolis congénital

Les soins chiropratiques prodigués aux enfants sont très doux et sécuritaires. En fait, la pression qu’utilise le chiropraticien pour augmenter la mobilité vertébrale est comparable à celle qu’on peut mettre sur un œil.